lebonchien.frContactMentions légales et CGUA propos de nousLiensPlan du site

Santé et soin > Cancer > Lymphome chez le chat

Lymphome chez le chat

Lymphome chez le chat,

Le lymphome félin est l'un des cancers les plus fréquents chez le chat : environ 30% de toutes les tumeurs. Bien qu’il ne soit pas curable, il répond assez bien aux traitements et est un des cancers avec la plus longue durée moyenne de survie. Fait important, le traitement du lymphome varie selon les caractéristiques du lymphome (lymphoblastique ou lymphoïde).


Quels chats sont à risque de lymphome ?

L'âge des chats atteints a augmenté au cours des 10 dernières années, sans doute en raison de la baisse de fréquence de la leucose féline. Les chats d'âge moyen à âgé sont principalement touchés. Les jeunes chats avec un lymphome sont souvent positifs à la leucose féline. La leucose est liée à la plupart des formes de LSA, sauf la forme gastro-intestinale. Le risque de développer un lymphome est augmenté de 5 fois lors d’infection par le virus de l’immunodéficience féline et de 77 fois lors de co-infection FIV et FeLV.

Les différentes formes de lymphomes chez le chat :

Il existe des formes multicentriques, gastro-intestinales, nasales, médiastinales, nerveuses, rénales, oculaires, etc. chez le chat.

Les signes cliniques du lymphome chez le chat

Les signes cliniques varient selon la forme (voir plus loin). Perte de poids et anorexie sont fréquents.

Lors de forme gastro-intestinale, on note des vomissements et / ou de la diarrhée.

Les cas de lymphome multicentrique sont généralement malades et ont des ganglions lymphatiques de taille augmentée.

Les lymphomes médiastinaux provoquent de la dyspnée (à cause de la masse ou d’un épanchement pleural) et / ou des régurgitations.

Les lymphomes extraganglionnaire ont des signes variant selon la localisation :  éternuements, épistaxis, parésie ou paralysie du système nerveux central, gêne oculaire, etc.

Le diagnostic du lymphome chez le chat

En fonction de la forme du lymphome, le diagnostic de lymphome peut être réalisé avec aspiration à l'aiguille fine ou elle peut nécessiter une biopsie. Les situations dans lesquelles des biopsies sont indiquées incluent la forme gastrointestinale ou certaines formes particulières.

Comme le lymphome est presque toujours une maladie systémique, il est important de déterminer l'étendue de la maladie pour déterminer le pronostic et le suivi de la réponse au traitement. La plupart des formes spécifiques de lymphome ne sont pas localisées à un emplacement très précis, mais sont plutôt diffuse. Un bon exemple est le lymphome intestinal qui implique généralement plusieurs sites le long de l'intestin.

L'évaluation devrait comporter une numération formule sanguine complète, un profil biochimique, une analyse d'urine, des tets FeLV / FIV, des radiographies thoraciques et une échographie abdominales.
Facteurs pronostiques du lymphome chez le chat
Contrairement aux chiens, il n'y a pas beaucoup de facteurs pronostiques chez les chats qui aident à prédire quels seront les chats répondant mieux au traitement. La localisation anatomique du lymphome peut être pronostique, certaines formes peuvant répondre mieux que d'autres.

Des lymphomes localisés ont souvent un meilleur pronostic sauf les lymphomes rénaux ou du système nerveux qui ont tendance à faire plus de mal en général.
Le type de lymphome (selon la biopsie) a aussi un facteur pronostique.
Une atteinte par le FeLV diminue le temps de rémission.

Traitement du lymphome chez le chat

Dans l'ensemble, les chats tolèrent mieux la chimiothérapie. L'effet indésirable le plus fréquent est l'anorexie (environ 20% des cas), mais même cela n'est généralement pas grave et est habituellement de courte durée. Une neutropénie (baisse des globules blancs) peut se produire, mais est assez rare avec la chimiothérapie utilisée pour le lymphome. La fonction rénale doit être surveillée avec la doxorubicine.

En dépit du risque d'insuffisance rénale, les protocoles contenant de la doxorubicine sont recommandés car ils conduisent à une augmentation des taux de rémission et du temps de survie chez les chats avec un lymphome.

D'autres options existent mais attention, les corticoïdes ne sont pas recommandés si une chimiothérapie sera choisie ensuite… car ils entraîneront une moins bonne réponse à la chimiothérapie.

Dans l'ensemble, les taux de rémission varie entre 50-70%, avec une survie habituellement supérieure à 6 mois. Certains chats ont des temps de survie> 2 ans.

Pronostic du lymphome multicentrique chez le chat

Les chats non atteints de leucose ont une  survie médiane 17 ½ mois.

Pronostic du lymphome intestinal chez le chat

Environ un tiers des cas répondent au traitement, ces chats vivent en moyenne 1 an.

Pronostic du lymphome nasal chez le chat

Cette maladie a une survie médiane de 1,5 ans avec traitement.

Pronostic du lymphome rénal chez le chat

La médiane de survie est de 3-6 mois. L'insuffisance rénale n'est pas un facteur pronostique.

Articles liés
Cancer chez le chat: clinique et diagnostic
Cancer chez le chat: clinique et diagnostic
Mieux comprendre le cancer chez le chat, son aspect clinique et le traitement ...
Globules blancs
Globules blancs
Qu'est ce que c'est? On les appelle également les leucocytes. Leurs fonctions...
Quels signes pourraient dissimuler un cancer chez le chat
Quels signes pourraient dissimuler un cancer chez le chat
Le cancer est une maladie perfides, qui arrive lorsqu'on n'y pense pas, et qui...

Vos avis / donnez votre avis Donnez votre avis sur l'article Lymphome chez le chat
Pseudo :

Email :

Commentaire :



Information Auteur
Fiche créée le 2013-03-01 par Dr Vet
Voir la fiche auteur


site de notre réseau : www.docteurclic.com